Le bilan

Faisons le point ensemble
 

Pourquoi faire un bilan de l’écriture manuscrite ?

 
Le bilan de l’écriture manuscrite examine la qualité et la rapidité du geste graphique, la posture, évalue les possibilités et les difficultés d’écriture de la personne à un instant « t » de son parcours. Il est un préalable pour comprendre la nature des difficultés, ses possibles causes et conséquences.

Le bilan permet enfin d’identifier les atouts et habilités à valoriser.

Le bilan permet d’évaluer la nécessité de mettre en place un suivi, d’en définir les objectifs, d’adapter au mieux l’accompagnement ou d’orienter vers un autre professionnel.

3 étapes essentielles

ENTRETIEN

Pour faire le point sur le motif de la consultation (difficultés rencontrées, questionnements, inquiétudes…), recueillir les informations nécessaires à la compréhension de la difficulté. >>>

évaluation

Un ensemble de tests et d’observations choisis selon les difficultés évoquées, adaptés aux âges et possibilités de chacun. >>>

RESTITUTION

Un compte rendu présente les observations et les conclusions du bilan. Un document écrit vous est transmis par la suite.>>>

Aménagements pédagogiques/dossier MDPH
Le bilan est confidentiel. Il sert de référence dans l’évaluation des évolutions de l’écriture, mais aussi d’outil d’information pour les autres professionnels amenés à intervenir.

Pour les enfants et les adolescents, le bilan peut être accompagné de recommandations et d’aménagements pédagogiques pour la vie scolaire.

Les conclusions du bilan permettent de soutenir la constitution de dossiers MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées).

Liste des documents à apporter lors du bilan

Le stylo utilisé habituellement pour écrire (la trousse pour les enfants)

Les lunettes

Les cahiers  ainsi que les réalisations graphiques, pour les enfants

Les écrits recueillis dans différentes situations (prises de notes, évaluations, etc.)

Dans le cas d’autres suivis ou d’examens complémentaires, en lien avec la demande, pensez à apporter les comptes rendus ou bilans des professionnels.

L'entretien

Il s’agit d’une première rencontre afin de faire connaissance, d’évoquer les raisons qui ont conduit à cette consultation, de discuter de vos attentes, de répondre à vos questions, de retracer l’histoire des difficultés, de prendre connaissance du parcours personnel, scolaire…
Ce retour en arrière est important pour avoir une vue d’ensemble de la situation et situer la personne dans son environnement. Il s’agit de bien identifier la demande et les difficultés rencontrées. Cela permet de dégager les premiers éléments de compréhension. C’est aussi l’occasion de vous expliquer comment se déroule une rééducation de l’écriture et ce qu’elle peut vous apporter.
 

L'évaluation

L’évaluation est composée de différents tests étalonnés et d’observations, choisis suivant les difficultés évoquées lors de l’entretien.

Le contenu et la durée des épreuves sont adaptés à l’âge et aux possibilités de chacun.

Tests étalonnés : mesure de l’efficacité de l’écriture, selon des critères de lisibilité et de vitesse, la situe dans son évolution.

Appréciation de l’écriture manuscrite dans différentes situations (copie, dictée, épreuve chronométrée…)

Observation d’écrits actuels et antérieurs (cahiers, évaluations, cours, prises de notes…)

Examen des postures (tenue du stylo, mode de progression, posture globale).

Si nécessaire, d’autres épreuves et tests étalonnés complémentaires pourront permettre de repérer d’éventuelles difficultés associées, susceptibles d’entraver l’apprentissage et l’évolution de l’écriture.

Le compte rendu

À l’issue du bilan et de la synthèse des éléments recueillis, la graphothérapeute rédige un compte rendu, qui vous sera remis, émettant des hypothèses pouvant expliquer les difficultés d’écriture.

Les conclusions du bilan peuvent préconiser un accompagnement. Dans ce cas, un projet de rééducation personnalisé, où figureront les objectifs et les possibles axes de travail dont nous discuterons ensemble, est proposé.

Si les conclusions du bilan font état d’une difficulté qui ne relève pas ou pas uniquement de la compétence de la graphothérapeute, celle-ci peut orienter la personne vers un autre professionnel pour des examens complémentaires, un suivi plus adapté ou si nécessaire, pour un enfant, l’orienter vers un parcours de soin adéquat.

Si au contraire, la nécessité d’un suivi n’apparait pas dans l’immédiat, la graphothérapeute peut apporter des conseils .

Contacter

06 98 84 19 88

contact@cursiveo.fr

Consulter

Consultations uniquement

sur rendez-vous.

Du lundi au samedi

Saint-Hippolyte-du-Fort

30170 - Gard - Occitanie

Membre certifiée de GRAPHIDYS association regroupant  des graphothérapeutes rééducateurs de l'écriture .